La vieille sorcière

Louise Harel regrette d’avoir traité Caillé et Garon de has-been. Moi je trouve surtout ça drôle que cette vieille sorcière se permet de traiter des étoiles montantes de la politique québécoise de has-been alors qu’elle a complètement merdé avec le seul gros dossier (fusions municipales péquicisées) qu’elle a eu dans toute sa carrière politique.

Un peu plus et on entend « celui qui le dit celui qui l’est ». Mais ça serait un peu trop immature. Du genre de trucs que diraient les péquistes, justement. Mais ils ont le loisir de regretter par la suite, tout de même…

Et c’est l’ADQ qu’on accuse de manquer de maturité…

17 commentaires pour La vieille sorcière

  1. Jean Marleau dit :

    Celle là c’est la meilleure! Jean Garon une étoile montante de la politique… Vraiment il faut que je m’essuis les yeux, j’en ai mal au ventre. Là on parle du dinosaure qui s’est fait montrer la porte par les citoyens de Lévis? Celui qui a dit que «l’opposition» dans une démocratie est une «nuisance»? Ca me fait penser à la fois ou Mario Dumont est allé chercher «Yvons Picotte», un autre pachiderme de l’ère secondaire, en disant qu’il incarnait la «nouvelle façon de faire de la politique». Vraiment, ca fait ma journée, merci beaucoup!

  2. daige dit :

    C’est clair… considérant qu’ils ont été péquistes reconnus, on voit bien que les seules bonnes opinions qui comptent pour les péquistes sont celles qui appuient la souverainneté.
    Une seule paroles contre cette idée dépassée et… c’est un « has-been »!

    David Grégoire
    http://www.david-gregoire.com

  3. Mario qui déchire sa chemise à cause de ça, c’n’est pas fort fort non plus. Harel a fait une gaffe, c’a été de s’excuser. Ceci dit, le PQ en compte pas mal de « has been ».

    L’ADQ c’est le parti des « wannabe », et celui-ci en comptera encore plus dans les prochains mois, avec le pouvoir à portée de main.

  4. romeo dit :

    J’ai hâte de voir Mme Harel, la représentante des ainés, s’excuser de la façon peu démocratique ses fusions mal ficelées. On constate que les économies d’échelle n’y sont pas mais pas de mea culpa.

    Charest pas mieux a reconduit le dossier encore tout croche en faisant des référendunm de défusions. Aucun solution de rechange mais on est resté dans un merdier coûteux et cacaphonique… Rien n’est réglé et tout devient compliqué.

    Ici à Québec on devait diminuer les palliers de décisions pour être plus efficace. Alors regardons le dégat…

    Avant la fusion: 3 palliers : le Conseil régional des élus, la CUQ et les 13 villes.

    Après la fusion 6 palliers: le onseil régional des élus, le Conseil d’agglomération, le Conseil exécutif, le Conseil de Ville, les 8 conseils d’arrondissement, les 27 conseils de quartier.

    Une chatte ne retrouve plus ses petits encore moins les contribuables.

  5. Guillaume dit :

    Moi je souhaite quasiment la victoire de l’ADQ aux prochaines élections, vous allez pouvoir constater une fois pour de bon que ste gang là sont des player de bas niveau

  6. martinadq dit :

    Résultats du « wannabe » « has been » André Caillé:

    ——————————————————————–
    le mandat de Caillé comme PDG d’Hydro-Québec à eu lieu entre 1996 et 2004.

    Rendement sur l’avoir propre: (ratio calculant bénéfice net/avoir des actionnaires, ratio le plus étudier quand nous mesurons l’efficacité d’une entreprise)

    1994: 5,9%
    1995: 3,3%

    1996: 4,2%
    1997: 6,1%
    1998: 5,2%
    1999: 6,7%
    2000: 7,7%
    2001: 7,6%
    2002: 11,0%
    2003: 13,2%
    2004: 15,5%

    2005: 13,4%
    2006: 20,7%

    À noter qu’en 2004, Hydro-Québec versait pour la huitième année consécutive des dividendes au gouvernement du Québec. Dupuis 1998, 5,3G$ ont été versé en dividende.

    Caillé a plus que trippler le rendement de HQ lors de son mandat.
    ————————————————————————————

    Résultats du « trop fort pour la ligue » Claude Blanchet, péquiste de profession

    ————————————————————————————

    1998: S&P: -3,19% SGF: 6,7%
    1999: S&P: 29,72% SGF: 8,4%
    2000: S&P: 6,18% SGF: 3,0%
    2001: S&P: -13,94% SGF: -4,3%
    2002: S&P: -13,67% SGF: -7,4%
    2003: S&P: 24,29% SGF: -24,6%

    (a noter que Blanchet a quitté ses fonctions en mai 2003)

    bilan sur 6 ans 1998 à 2003 (taux sur la période):

    S&P: 26,75% SGF: -20,34%

    Claude Blanchet est un gestionnaire efficace, tant que c’est son argent

    En d’autre mot, quelqun qui aurait investi dans un faond indiciel pendant la même période aurait été gagnant face au capitaine Haddock.
    ————————————————————————————-

    Complaisez-vous avec vos gestionnaires moyens péquistes

  7. Jean-Luc Proulx dit :

    Jean Marleau a raison. J’habite à Lévis et j’ai entendu Jean Garon de mes propres oreilles dire que l’opposition dans une démocratie est une nuisance et que Danielle Roy-Marinelli était infidèle à «sa» loi et à «sa» volonté, parce qu’elle était dans son équipe en 2001 et qu’elle a quitté le navire après 2 ans à cause de son caractère autoritaire.

    Aujourd’hui, Garon est au chômage et Roy-Marinelli est devenue la première mairesse de la ville de Lévis. Dans les dents! Comme dictateur de salon au niveau municipal, Jean Garon est le roi. Et il fait partie des étoiles montantes de la politique.

    Récapitulons sa carrière:

    1) Élu député péquiste de Lévis en 1976. Il le restera jusqu’en 1998.

    2) Ministre de l’Agriculture dans le gouvernement péquiste de René Lévesque de 1976 à 1985.

    3) Ministre de l’Éducation dans le gouvernement péquiste de Jacques Parizeau de 1994 à 1996.

    4) Lucien Bouchard devient premier ministre du Québec, en 1996, et exclut Jean Garon du Conseil des ministres. Celui-ci demeure député jusqu’en 1998, année où il se lance dans la course à la mairie de Lévis.

    5) En 1998, il fonde son parti municipal, le Parti des citoyens et des citoyennes de la ville de Lévis. Il en devient facilement le chef. À l’élection de la même année, il bat le maire sortant, Denis Guay.

    6) À la première élection municipale de la nouvelle ville de Lévis, en 2001, après l’adoption autoritaire du projet de fusions municipales par le gouvernement du Québec, Garon affronte Christian Bégin et est réélu facilement.

    7) À l’élection municipale de 2005, Jean Garon affronte deux anciens membres de son équipe, Danielle Roy-Marinelli (Lévis Force-10) et Gilles Lehoullier (Démocratie Lévis). Les scandales de l’ère Garon éclatent les uns après les autres, ainsi que son inaction dans plusieurs dossiers, notamment Rabaska et Jazz, et on découvre son côté autoritaire tout le long de la campagne.

    Les résultats sont une révolution lévisienne. Gilles Lehoullier finit troisième et fait élire 3 conseillers. Jean Garon finit deuxième et fait élire 4 conseillers. Il termine loin derrière Danielle Roy-Marinelli qui l’a battu avec près de 43% des intentions de vote et l’élection de 7 conseillers. À noter qu’un conseiller indépendant a également été élu.

    Alors, désolé Élodie, mais Garon, à 68 ans, a fait son temps. Qu’il prenne sa retraite, c’est ça qu’on voulait. Et puis, le comté de Lévis est déjà adéquiste, alors.

  8. vic dit :

    Math Beaudouin. Entre un parti de wannabe, soit des gens qui ont une vision et qui veulent devenir quelque chose, et un parti de la ligue du vieux poêle, qui n’ont pas de vision de l’avenir, mais qui sont tellement certains d’avoir l’exclusivité de la vérité, mon choix est fait…

  9. Dave dit :

    L’ADQ au pouvoir, ça signifie aussi des mouvements sociaux plus forts qui vont mobiliser contre Dumont et sa clique de « winners ». Dîtes-vous que si nous sommes encore là, après le régime de Charest, nous n’en serons que plus forts contre la droite économique des Taillon et Dumont. Car après tout, ce qui ne nous tue pas nous renforce!

    Avant de faire les erreurs de Charest, pensez à ce qui lui est arrivé, les adéquistes…

  10. martinadq dit :

    Dave vous aviez lair plus fort en 2004 qu’aujourd’hui

  11. Dave dit :

    C’est parce qu’on ne travaille pas sur la même scène que l’ADQ, soit la scène électorale. On en a fait du chemin depuis. Tu te souviens de la grève étudiante de 2005, la plus grosse de l’histoire au Québec… Il y a aussi eu la Marche mondiale des femmes, qui a originé du Québec. En fait, on en serait plus rendu au stade d’internationalisation de nos mouvements sociaux…

    Je ne sais pas pour vous, mais les luttes partisanes de l’ADQ me semblent de plus en plus marquées par un provincialisme obtus et réducteur, centré sur le nombril des contribuables. Pas marqué par le dynamisme, en tout cas.

    D’ailleurs, je sais pas si vous avez remarqué mais le chef, Mario Dumont, n’apprécie pas trop ni n’approuve votre stratégie de blogueurs:
    http://www.ledevoir.com/2007/10/04/159301.html

    Sans doute un gaugauche encore?

  12. Roxi Plus dit :

    On dirait que le parti Québecois malgré sa maturité manque de discipline carrément.
    Tout le monde on l’air d’être des chefs et décident de dire ce qu’ils veulent sans pensé aux conséquences que cela peu avoir sur le parti.

    Jacques Parizeau avec sa déclaration sur les « votes ethnique » après le référendum

    Lise Payette avec les « Yvettes »

    Boisclair avec »yeux bridés ».

    Lucien Bouchard avec « les Québecois travaillent pas assez »

    Louise Harel avec les « has been »

    Tous des déclarations qui ont une grosse incidence sur le PQ.

    À part le choix des chefs qui eux aussi nageait dans l’eau trouble.

  13. Roxi Plus dit :

    Le PQ une Secte?

    C’est quoi cette affaire-là?
    Tu dis à un péquiste moi je crois plus au parti et tout de suite il te dit tu as jamais été un péquistes véritable, tu es opportuniste.Comme quoi tu ne peux plus sortir de la.
    Coudonc c’est une SECTE le PQ car il agit comme.Tu rentre, mais si tu sors on t’écorche au passage.Je t’avise que vue que tu à adhérer pendant 30 ans au parti tu as pas le droit d’en sortir sinon tu es un opportuniste.Pacte avec le diable quoi?Seuls les péquistes ont raison…
    Il souffre de nombriliste et ils ont le nombril dans le front.

    La presse:
    « Res­te que la pré­sen­ce de MM. ­Caillé et Ga­ron au ­conseil na­tio­nal de l’ADQ, à Vic­to­ria­ville, n’a pas ré­joui la dé­pu­ta­tion sou­ve­rai­nis­te. Plu­sieurs y fleu­rent un par­fum d’op­por­tu­nis­me. «­ L’idée qui a été bon­ne pen­dant 40 ans et, ­tout à ­coup, à la ­veille d’une élec­tion pos­si­ble, est re­mi­se en cau­se… ­Vous me per­met­trez de ques­tion­ner la sin­cé­ri­té de ­leur ré­flexion », a dé­cla­ré Sté­pha­ne Bé­dard, ­whip du PQ.

    Cer­tains peu­vent ­être « fa­ti­gués » de tra­vailler à fai­re la sou­ve­rai­ne­té, ­mais ce n’est pas une rai­son ­pour ­tout ar­rê­ter, ­croit Fran­çois Le­gault, cri­ti­que pé­quis­te en ma­tiè­re de fi­nan­ces. « Il y a tou­jours des ­gens, lorsqu’ils ­voient des ten­dan­ces, qui les sui­vent et pi­lent un peu sur ce qui les a pas­sion­nés tou­te ­leur vie, dit-il. Je trou­ve ça un peu dom­ma­ge. » »

    C’est quoi cette attitude de mauvais perdant et de frustration profonde, de mesquinerie de bas étage?
    Moi j’appelle ça de la petite politique.

  14. martinadq dit :

    La greve étudiante de 2005 elle est bonne

    Meme le cegep du vieux montreal viens de voter contre la greve, essaie pas de me faire peur avec un mouvement étudiant sorti de la ferraille.

  15. Guillaume dit :

    Jacques Parizeau avec sa déclaration sur les “votes ethnique” après le référendum

    Lise Payette avec les “Yvettes”

    Boisclair avec”yeux bridés”.

    Lucien Bouchard avec “les Québecois travaillent pas assez”

    Louise Harel avec les “has been”

    peut-être qu’ils disent tous ce qu’ils pensent … mais dans les citations ci-haut, ils ont tous raison😛

  16. romeo dit :

    roxi plus tu as oublié Bernard Landry et les chiffons rouges. Tsé, il a refusé un chèque de 20 millions pour le zoo et l ‘Aquariu,m à cause qu’il fallait mettre le flag rouge à Sheila Coops.

    Tsé, le même Bernard Landry qui a fait la même chose avec le flag fleurdelysé en donnant aux Caisse Desjardins une belle subvention de 300,000$ pour qu’ils mettent le drapeau du Québec sur tous leurs écrans des guichets automatiques. Le Pqoui a aussi des Gomery dans le tiroir…

    Pitonnez sur google PANTALONI Vous verrez comment les caisses électorales s’enplissent avec la méthode d’alphonso Galiano, le mentor et ami de Jean-Yves Pantaloni. Ce dernier était attaché de la députée conservatrice Carole Jacques, condamné en 1998 pour trafic d’influence et de pots-de-vins, on le voit par la suite dans la garde rapprochée de Boulerice et ensuite Boisclair et Duceppe…

    Parlez nous des amitiés entre Jean Brault de Groupaction et Claude Blanchet, oui le mari de notre humblea châtelaine vivant dans un shack su’l bord de la track dans Charlevoix…

  17. Dave dit :

    J’essaie pas de te faire peur, mais juste de te faire comprendre qu’il existe différents points de vue dans la société québécoise. Qu’il existe aussi des gens qui mangent leurs bas et qui travaillent fort pour s’en sortir…

    Mais bon, je ne me donne même pas le mandat de t’éduquer politiquement. Pour ton information, il y a aussi l’AFESH à l’UQAM qui a un mandat de grève en poche, suite à une assemblée générale pas mal grosse. À 62% même. Ce dossier touche plus les universitaires actuels, mais aussi ceux à venir qui paieront plus, de toute manière…

    Concernant le Vieux, en effet c’est étonnant , mais je ne suis pas contre le fait que ce bastion traditionnel des mouvements contestataires se remette en question de temps en temps… Enfin, l’avenir nous dira qui aura raison, mais crois-moi, certains germes sont solides!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :