Aux poubelles!

octobre 26, 2007

title_bnai_brith.jpgB’Nai’Brith a raison: le projet péquiste est raciste et xénophobe.   Marois est vraiment descendue bas pour vouloir empêcher les immigrants de s’intégrer à leur rythme et leur mettre un fusil sur la tête en leur demandant de remplir un test de français.

Mais quelle sorte de Québec veulent les Péquistes?  On est assez solide pour ne pas avoir peur de l’anglais.  D’ailleurs le français n’a jamais été aussi bien au Québec.  Ce sont les Montréalais qui ont un problème avec les immigrants; dans le Québec des régions – le vrai Québec – on a pas de problème avec ces gens-là.

B’Nai’Brith est un organisme relié à Israël, un des plus grands pays démocratiques au monde et confronté constamment aux étrangers, surtout des terroristes arabes.  Ce pays a vraiment réussi à régler ses problèmes sans créer deux classes de citoyens.   Il faudrait s’inspirer de pareilles organisations, qui sont un modèle d’ouverture, plutôt que de se refermer sur nous-même et de demander quelque chose d’aussi idiot aux immigrants que d’apprendre le français en passant un test.  Ne laissons pas les gogauchistes nous empêcher d’avancer et de prospérer!

Ça démontre à quel point le PQ est déconnecté de la population.  Les Québécois veulent être ouverts sur le monde et n’ont pas peur de perdre leur culture.  La loi 101 a fait son temps, et le français n’est plus menacé au Québec.  Alors aux poubelles les projets identitaires de Marois qui veulent forcer les immigrants à se franciser!

Publicités

La Châtelaine strikes back again

octobre 23, 2007

moutons_egaux.jpg

Le nouveau projet de la châtelaine péquiste est assez ridicule en lui-même: faire payer l’État pour donner des cours aux immigrants. Et qui va payer pour ces cours? Et qui va payer le salaire des fonctionnaires qui gèreraient le programme? Et oui, la classe moyenne, encore une fois!Mais pourquoi ne pas régler le problème à la source, en choisissant strictement des immigrants francophones et blancs? On réduirait ainsi dramatiquement le risque d’avoir des moutons noirs dans le lot!

Parce que le problème avec le projet de la bizarre dans son île, c’est de créer deux classes de citoyens. C’est pas acceptable ça pour les Québécois. Alors il faut une seule classe de citoyens, mais choisissons mieux les immigrants en important seulement la crème de la crème et on réglera le problème à la base!

Parce qu’entre nous, le gars dans sa gang de rue avec ses chaînes en or et son fusil caché dans le pantalon, il s’en fout pas mal de pas pouvoir se présenter aux élections. Mieux vaut ne pas l’avoir au Canada que de l’avoir mais sans qu’il puisse voter.

Une approche plus modérée serait bien appréciée, et encore une fois c’est l’ADQ qui est le parti le plus en mesure de protéger les Québécois des immigrants dangereux… et des péquistes qui veulent créer deux classes de citoyens.


Je suis de retour

octobre 2, 2007

Quelle histoire quand même! Je quitte la blogosphère pour quelques jours après avoir perdu mon mot de passe et tous les conspirationnistes et les péquistes me changent de sexe et me confondent avec Pierre Morin.

Je l’ai déjà expliqué à plusieurs reprises, mais je vais le réexpliquer encore une fois: j’ai déjà été contactée par Pierre Morin quand il m’a envoyé des images pour accompagner certains textes, mais notre relation en est restée là. Alors désolé pour ceux qui voient des complots partout mais j’ai pas fermé mon blogue à cause de ça; j’ai juste perdu mon mot de passe et j’ai passé la fin de semaine à rebâtir le blogue (tout en suivant sur le web toutes les conneries habituelles de la gogauche).  Mais je suis la vraie et la seule Élodie Gagnon-Martin!

Je suis de retour, et je vais continuer de suivre à la trace tous les gogauchistes et les péquistes communistes. Comme ce pauvre Duceppe par exemple, comme on lit sur Cyberpresse:

Lorsqu’il tirera sa révérence de la politique fédérale, M. Duceppe aura droit à une pension annuelle de près de 115 000 $ après 17 années de service comme député à la Chambre des communes. À l’heure actuelle, le chef bloquiste a droit à une rémunération de quelque 200 000 $ (150 000 comme député et 50 000 en tant que chef d’un parti reconnu aux Communes).

On comprend mieux pourquoi le Bloc a fait plus d’un seul mandat, comme il devait le faire à l’origine. Duceppe voulait sa pension et vivre aux crochets des contribuables!


La candidate de Jean Charest élue dans Charlevoix

septembre 24, 2007

La panique à bord du rafiau libéral était palpable dès les premiers jours de la dernière campagne électorale générale du printemps dernier.  Elle connaît ce soir son apogée avec l’élection de la candidate de Jean Charest à l’élection partielle de Charlevoix.

En laissant la voie libre à Pauline, redevenue madame Marois selon la « blogueuse du Pq », Jean Charest a démontré au grand jour sa plus grande crainte : Mario Dumont.

Au fond, cette partielle ne vient que confirmer ce qu’une majorité de Québécois savent déjà, ce n’est plus le Pq l’adversaire à abattre pour les libéraux.

Ceci étant dit, soyons justes, ce soir, et félicitons-la pour cette victoire et soulignons que la défaite adéquiste est plus qu’honorable.


Radio-Canada vote Pq dans Charlevoix?

septembre 13, 2007

Téléjournal de Radio-Canada du 12 septembre 2007

Si l’on en croit l’infographie utilisée par le Téléjournal de Bernard Derome, Radio-Canada vote pour le Pq.

C’est quand même curieux comme choix graphique puisque l’ADQ formant l’Opposition officielle devrait voir son logo en premier, suivi de celui du tiers parti.  SI on y va par ordre alphabétique, c’est encore le logo de l’ADQ qui devrait être vu en premier.  Le message est donc clair!


ADQ vs Pq: deux poids, deux mesures

septembre 2, 2007

Lorsque l’ADQ annonce une tournée de consultation sur les agresseurs sexuels, on l’accuse d’opportunisme, d’erreur de clacul, ou pire, on déforme carrément ses intentions.

Lorsque Marois annonce ses priorités de l’automne : crise forestière, défense de la langue française, commission parlementaire sur l’immigration, accommodements raisonnables, infrastructures, santé… que disent nos faiseurs d’opinions?  Ils bavent d’admiration, et ne cherchez surtout pas une critique devant cette liste d’épicerie à la limite du risible.  Imaginez, le Pq qui veut parler d’accommodement raisonnable, un dossier qu’il a laissé pour compte jusqu’à ce qu’il se rende compte que Dumont marquait des points.

Or, la question que je pose à nos journalistes est simple : si c’est opportuniste de la part de Mario Dumont de parler d’accommodements raisonnables, cela l’est-il pour Pauline Marois?

N’est-il pas opportuniste pour le Pq et Marois de vouloir parler de la défense de la langue française quand on sait combien sa réforme ratée de l’éducation aura eu un effet dévastateur sur l’apprentissage de la langue de chez nous?  Ou que c’est sous un gouvernement péquiste, dont faisait partie Pauline Marois, que les COFIS sont morts, hypothéquant l’intégration des nouveaux arrivants à la majorité francophone?

La chef séparatiste réhabilite le « NOUS » en précisant qu’il est avant tout francophone et voici un éditorialiste qui affirme qu’elle l’a fait avec finesse et habilité.  Évidemment, elle a tellement d’expérience!  Que ce « NOUS » ethnique exclue une partie importante de la Nation ne semble avoir effleuré l’esprit de l’éditorialiste pas plus que la référence directe au discours ethnocentrique à la limite de l’apartheid, prononcé par un Jacques Parizeau courroucé le soir du dernier référendum perdu par le camp du Oui!

Je ne dis pas que nos journalistes ont perdu leur sens critique, je dis qu’il ne l’exerce pas de la même façon à l’endroit de l’ADQ, voilà!


Norbourg: un scandale péquiste?

août 29, 2007

Lucien Bouchard en compagnie de l’ex-lieutenant gouverneure en disgrâce, Lise Thibault

Tiens donc!  Le gouvernement très social-démocrasse du péquiste Lucien Bouchard a subventionné, pour près de 1 MILLION DE DOLLARS provenant de la poche des Québécois, le crosseur de Vincent Lacroix, digne représentant devait-on se dire de Québec inc.!

C’est ainsi que Saint-Lucien et avec lui toute la « péquisterie » de l’époque se retrouve mouillée jusqu’aux oreilles dans le SCANDALE NORBOURG!

Mais où était donc la châtelaine de l’Île-Bizarre, celle qui fait du tourisme de luxe dans Charlevoix?  Elle était rien de moins que ministre d’État à l’Économie et aux Finances.

Est-ce cela la grande expérience dont elle se crédite?  Est-ce cela l’effet Marois dont nous parle tant la grosse Presse aujourd’hui?